FACES

Partenaires :

  • Solution : Solidarité & Inclusion (France) – coordinateur
  • Association CheckIN (Portugal) – formateur
  • Association Agrado (Italie) – formateur
  • ADEL (Slovaquie)
  • Ayuntamiento de Ribadavia (Espagne)
  • International Foundation for Y-PEER Development (Bulgarie)
  • TÜ Maidla Noored (Estonie)
  • Youthfully Yours GR (Grèce)
  • Planbe plan it be it – Chypre

FACES – Facilitation Skills vise à développer les compétences des formateurs pour les jeunes. Un bon animateur peut faire la différence dans le travail avec les jeunes (en particulier avec des groupes cibles délicats comme les migrants, les jeunes en difficulté scolaire ou les personnes handicapées). Ce projet souhaite, donc, fournir aux animateurs de jeunesse un espace de réflexion sur leur rôle et leurs compétences et leur offrir les outils et les méthodes nécessaires pour leur développement professionnel.

Le rôle de l’animateur est essentiellement lié à l’apprentissage, à la communication, aux questions interculturelles, au retour d’information et aux compétences en matière de conception d’ateliers pour la jeunesse, domaines dans lesquels il devra être compétent et conscient. Un bon animateur doit avant tout être conscient de ses propres styles d’apprentissage. FACES mettra, donc, l’accent sur le rôle du facilitateur dans les communications et les relations afin de prévenir d’éventuelles conflits et la violence (verbale et physique) et sur de nouvelles compétences comme la prise de parole en public (utile dans la vie sociale et sur le marché du travail).

Le projet comprend une semaine de formation qui aura lieu à Beja, au Portugal. Au cours de ce training, les 33 participants, provenant de Chypre, Slovaquie, Grèce, France, Italie, Bulgarie, Portugal, Estonie et Espagne, apprendront à gérer un groupe de jeunes, ainsi qu’à concevoir, à planifier, à mettre en œuvre et à évaluer des activités de formation pour la jeunesse.

Les principaux objectifs sont :

  • offrir aux travailleurs de jeunesse un espace de réflexion sur leur rôle, leurs expériences d’animation, leurs styles d’apprentissage et leurs besoins en matière d’apprentissage ;
  • améliorer leurs aptitudes et leurs compétences dans les différents domaines du travail avec les jeunes (communication, compte rendu des activités, conception des ateliers, gestion du temps, prise de parole en public, retour d’information, coaching, etc.) ;
  • proposer des méthodes pour améliorer les compétences dans la communication afin de prévenir les conflits, les épisodes de discrimination et la violence ;
  • aider les participants à mettre en pratique les connaissances acquises lors de la mise en œuvre d’ateliers dans leur environnement local après le training ;
  • expérimenter les processus d’apprentissage non formels et comprendre comment soutenir.
%d blogueurs aiment cette page :